Les nésosilicates (vitrine 17)

Les nésosilicates occupent les vitrines 17 et 18. Ils sont caractérisés par des groupes silicates sans liaison les uns avec les autres. Les liaisons se font avec d’autres atomes. Les groupes silicates forment donc des sortes de petites îles. C’est pourquoi leur nom, nésosilicates, vient du grec « nesos », qui signifie île. 

Dans la vitrine 17, se trouve l’olivine, appelée aussi péridot, qui est le constituant majeur de roches appelées péridotites, présentes surtout sous la croûte terrestre. A la surface, ces roches s’altèrent vite, car elles contiennent du fer dont des bactéries se nourrissent. Il n’existe que trois gisements au monde dans lesquels les cristaux sont bien formés. Les grenats quant à eux forment une famille d’une quinzaine d’espèces. Et contrairement à une idée répandue, ils ne sont pas toujours rouges. Les grenats peuvent être blancs, jaunâtres, orangés, verts ou noirs. Malheureusement, les cristaux bien formés et transparents sont rares. La mine d’amiante de Jeffrey, au Quebec, est célèbre pour ses grenats grossulaire orangé, que les mineurs surnomment « grenat cannelle ». Les belles pièces, en revanche, sont presque toutes restées au Canada, car ce pays applique des règles très strictes sur l’exportation des minéraux. Les échantillons intéressants ne peuvent être exportés que si les musées canadiens n’en veulent pas. Les deux beaux spécimens de la vitrine font partie de ces rares pierres à être passée à travers les mailles du filet !

On trouve, dans cette même vitrine, le zircon, un minéral qui est incroyablement stable. De plus, il contient des impuretés qui permettent de dater précisément sa formation. C’est ainsi que les plus vieux zircons sont datés de 4,4 milliards d’années, soit moins de 200 millions d’année après la formation de la terre, durant cette période que l’on appelle l’éon Hadéen. Ils ont été trouvés dans la région des Jack Hills en Australie de l’ouest.