Les sulfures et les sulfosels (vitrine 7)

La vitrine 7 est consacrée aux sulfosels et aux minéraux d’arsenic. Parmi les sulfosels il y a la tétraédrite représentée par un grand cristal qui a été trouvé il y a plus d’un siècle dans la mine d’Irazein en Ariège. C’était une mine très petite, à peine rentable. Elle aurait été oubliée depuis longtemps sans la découverte de ses grands cristaux. C’est là un des paradoxes du monde minéral. De tout petits gisements peuvent donner des spécimens extraordinaires et à l’inverse d’immenses gisements n’offrent pas forcément de beaux cristaux. Parmi les minéraux d’arsenic il y a  l’arsénopyrite, un sulfure de fer et d’arsenic assez commun. L’arsenic n’est pas un élément très recherché. Pourtant il a longtemps été utilisé comme poison contre les rats et les insectes, et comme fond de teint en cosmétique. Avant la découverte des antibiotiques, il servit même de médicament contre des maladies incurables ! Les filons d’arsénopyrite sont cependant eux très recherchés car ils contiennent parfois de l’or en grains invisibles. Les grandes mines d’or françaises de Salsigne et du Limousin étaient d’ailleurs des filons d’arsénopyrite. À côté, l’orpiment est lui aussi un sulfure d’arsenic. Les sulfures d’arsenic sont tous très colorés et faciles à repérer. Pour le prospecteur, ils sont un indice de mine d’or possible. C’est le cas de la mine de Twin Creek au Nevada qui a été durant plusieurs années la 3e plus grande mine des USA. Au début de l’année 1999, des cristaux d’orpiment ont été découverts dans cette mine. Ils ont été sauvegardés grâce à une association entre l’exploitant minier et une société spécialisée dans la récolte des minéraux. 

Arsénopyrite
Orpiment
Marcassite