Les sulfures et les sulfosels (vitrine 7)

La vitrine 7 est consacrée à plusieurs minéraux d’arsenic. Le premier est L’Arsénopyrite, un sulfure de fer et d’arsenic assez commun. L’arsenic n’est pas un métal très recherché. Pourtant il a longtemps été utilisé comme poison contre les rats et les insectes, et comme fond de teint en cosmétique. Avant la découverte des antibiotiques, il servit même de médicament contre des maladies incurables ! Les filons d’arsénopyrite sont cependant eux très recherchés car ils contiennent parfois de l’or en grains invisibles. Les grandes mines d’or françaises de Salsigne et du Limousin étaient d’ailleurs des filons d’arsénopyrite. À côté, l’Orpiment est lui aussi un sulfure d’arsenic. Les sulfures d’arsenic sont tous très colorés et faciles à repérer. Pour le prospecteur, ils sont un indice de mine d’or possible. C’est le cas de la mine de Twin Creek au Nevada qui a été durant plusieurs années la 3e plus grande mine des USA. Au début de l’année 1999, des cristaux d’orpiment ont été découverts dans cette mine. Ils ont été sauvegardés grâce à une association entre l’exploitant minier et une société spécialisée dans la récolte des minéraux. Dans cette vitrine, remarquez aussi le très beau spécimen de Marcassite, sur le plateau du milieu. Ce minéral aux reflets métalliques a la même formule chimique que la pyrite mais il cristallise pourtant différemment. Ce grand spécimen est considéré comme le meilleur connu du Cap Blanc-Nez sur la côte d’Opale. Il a été récolté par un amateur qui passait tous ses week-ends à la recherche des cristaux.

Arsénopyrite
Orpiment
Marcassite