Les phyllosilicates (vitrine 22)

Dans les phyllosilicates, les groupes silicates s’organisent en feuillets. Leur nom dérive d’ailleurs du mot grec « phyllos », qui signifie feuille. Cette sous-famille comprend certains minéraux importants, comme les micas, les argiles et les serpentines. Les micas sont, pour certaines roches, des minéraux essentiels et plus de 60 espèces sont connues aujourd’hui (déc. 2021)! Les micas ont longtemps été utilisés pour fabriquer les fenêtres des fours et des poêles à charbon de nos grands-mères. Pour cela, leurs grands cristaux étaient débités en minces feuillets. Cependant, les gisements capables de fournir des cristaux suffisamment grands pour de telles applications étaient assez rares. Les gisements de mica phlogopite, de Madagascar, sont une de ces sources historiques. Les argiles sont quant à elles constituées, en général, de cristaux microscopiques. La seule exception connue est la vermiculite, découverte parfois en grands cristaux complets. 

Chauffés, les feuillets de la vermiculite éclatent comme des popcorns et donnent des formes tourmentées en tortillons. Ces popcorns constituent par leur propriétés isolantes un matériau substitut de l’amiante. Enfin, dans les serpentines, les feuillets ne forment pas toujours une surface plane : ils peuvent se replier sur eux-mêmes créant ainsi des fibres. Ces serpentines fibreuses sont appelées amiante-chrysotile

Cette vitrine comporte aussi la préhnite, un minéral assez fréquent du métamorphisme. Il a été le premier minéral dont le nom est tiré de celui d’une personne, le colonel hollandais Henrik Von Prehn (1733-1785). La prehnite a la curieuse faculté de cristalliser en bulles formées de cristaux fibreux, l’ensemble ayant parfois la forme évoquant une grappe de raisins (forme botryoïdale).

Lépidolite
Chrysocolle
Phlogopite
Astrophyllite
Vermiculite
Chrysotile